Valensole

LES STYLES ET LES THEMES, LES INSPIRATIONS ET LES INFLUENCES

Styles et thèmes, un hommage aux poètes

Styles et thèmes, les regards et les influences

Styles et thèmes, les voyages

Styles et thèmes, la mémoires et les souvenirs


LES POETES


Les poètes, à travers le temps nous parlent de l’infini diversité thématique et esthétique, de l’universalité mais aussi de l’intemporalité de la poésie. Les extraits ci–dessous de deux de mes poèmes évoquent ces dimensions caractéristiques. Il s’agit de «Poète» et de «un autre cimetière marin» deux poésies inédites qui devraient faire partie de mon prochain recueil :

Extraits de Poète,

Tu penses que l’écrit peut transformer le monde,
Que la magie des vers rend les choses plus belles
Qu’une rime ajustée peut les rendre éternelles,
Ou bien qu’elle amplifie la révolte qui gronde…


…La beauté est donnée à l’homme qui regarde.
Celui qui ne voit pas, tu le prends par la main,
Tu lui fais rencontrer l’esthétique en chemin,
Et sur d’autres parcours, le malheur qui musarde…


…Faut–il, face au destin, crier son désespoir ?
Faut–il magnifier le souffle d’espérance ?
Ou bien, à l’infini, cultiver l’ignorance
Ou, en parlant d’un autre, se donner en miroir ?…


Jacques Bec, Juin 2012
poème inédits

Extraits de Un Autre Cimetière Marin

Ce cimetière là, c’est la proue d’un navire
Dérivant vers le sud dans l’océan indien.
Il brave la tempête et jamais ne chavire.
Le spectre d’un pirate est son ange gardien*…


…Dans ses allées fleuries comme un grand jour de fête,
Dans ce décor conçu par le douanier Rousseau,
J’ai vu un jour le nom d’un somptueux poète
Qui parle de son œuvre à travers son tombeau…


*Olivier Levasseur, dit «la Buse» pirate pendu en 1730, est enterré au cimetière marin de St Paul (Réunion) pour la petite histoire, on recherche toujours son trésor…

Jacques Bec, Avril 2013
(poème inédit)


LES REGARDS


La capacité à regarder et à voir, à appréhender la richesse, la potentialité évocatrice du réel, me semblent être des qualités essentielles que le poète doit intégrer dans son rapport à son environnement. Cela vaut pour la perception sensible des choses (regard, ouïe, parfums…) , mais aussi pour la perception, l’appréhension des faits liés au comportement, à l’histoire des hommes, à leurs capacités créatives ou destructrices :

Extraits de Et si…

Et si les mots devenaient forme
Et le plaisir la voie normale ?
Si nos désirs étaient la norme,
S’il n’y avait d'issue fatale ?

Si un sentier un peu perdu
Nous amenait pleins d’allégresse
Au pays du temps suspendu
Et de l’éternelle jeunesse ?…

Jacques Bec, 19 mars 2015

Extraits de Instantané

C’était un jour d’hiver à la lumière sombre
J’ai vu, sur le talus, la première violette
Et sous un ciel changeant aux nuages sans nombre
J’ai cru voir l’amandier mettre un habit de fête.

C’est toujours, début mars, la marque du plateau :
On voit se mettre en place un décor tout nouveau
Qu’un timide printemps nous apporte en offrande.

Bientôt, l’air sera doux et chargé de fragrances
Bientôt nous attendrons le réveil des lavandes
Et l’azur descendra sur la Haute Provence…

Jacques BEC Poème inédit 16 février 2015.

Extraits de Regard

…Regard intérieur qui ébauche une épure
Scrute les souvenirs, les moments de ruptures
Qui ramène au présent les anciennes brûlures
Comme orage en été transforme la nature…


…Regards, tant de regards, complètent mes silences
Parfois chargés d’attente, nourrissent l’espérance
D’autres fois, regards sombres qui parlent de souffrance
Eclairent en noir et blanc les faits de l’existence.


Jacques Bec
Marseille, Mai 2009
(extrait de variations poétiques. Ed Publibook Paris 2011).

Extraits de Les Couleurs De La Mer

Comme caméléon changeant au fil des heures,
La mer a des nuances qui varient sous le ciel.
Tantôt verte et brillante, quand frappe le soleil,
Menaçante et noire sous les nuages en pleurs…


…Les couleurs de la mer se nomment joie et drame,
Elles changent souvent comme seul sait le faire
L’être humain compliqué dont parle Beaudelaire :
« la mer est ton miroir, tu contemples ton âme »…


Jacques Bec, Avril 2008
(extrait de variations poétiques. Ed Publibook Paris 2011).

Le regard c’est aussi, et peut être en premier lieu la perception du contraste des choses, de cet environnement tellement stable et tellement en transformation permanente.

De cette nature enfin, qui, à travers le regard que l’on jette sur elle, nous parle et interpelle notre humanité et le sens de nos actions :

Extraits de Mai, Vu De Saint Jurs

Temps de mistral suite à de longues pluies
Au ciel lavé des ombres de la nuit,
Le beau printemps envahit le plateau.
J’ai observé longtemps ce paysage
Aux tons si verts qu’il tient lieu de bocage,
Un jour de mai, assis sur le coteau…


…Je vois au loin des collines en bleu,
Des contreforts d’un pays montagneux.
Derrière moi, le vaste Montdenier
Et bien plus loin sont les cimes noirâtres.
Puis, précédent le grand Ventoux d’albâtre,
Lure voûtée au passé charbonnier…


…J’ai à mes pieds, une douce campagne
Bien adossée au flanc de la montagne
Cadre de vie et champ de renouveau.
Et la lumière d’une grande douceur,
Les chants d’oiseaux dont on entend le chœur
Font de ce mai le moment le plus beau…


Jacques Bec, Mai 2012
poème inédit

Extraits de Amandiers

…Certains étaient très vieux, couverts de cicatrices
Leur écorce gravée par l’usure du temps.
Ils étaient plantés là, sans ligne directrice
Sinon le dos courbé par la force des vents…


…Ils les connaissaient bien ces paysans taiseux !
De leurs pas hésitants d’enfants en découverte
A ces pas hésitants qui sont propres aux vieux
Acharnés aux travaux, parfois en pure perte…


Jacques Bec, Mai 2012
poème inédit

Extraits de Le Pays Bleu
(en hommage à Jean Giono)

…Oui, ce pays est bleu ! il ressemble à la mer,
Voyez cette étendue et l’horizon lointain !
Ces vagues onduleuses et ce souffle d’enfer
Des vents qui se déchaînent, passent leur chemin…


Jacques Bec, Juillet 2011
poème inédit

Extraits de Vieil Olivier

…Il est là immobile, me parle doucement.
Il en a vu passer des hommes au dur labeur…
Il me lègue en secret ses souvenirs d’antan
Parle de jours heureux, de moments de malheur.


Il a vu un deux août sous l’orage des guerres
Il a vu des enfants orphelins des tranchées
Sous un ciel menaçant, un ciel couleur de terre
Glaner, avec leurs mères quelques fruits oubliés…


…Il subit les mois d’août au soleil assommant,
Puis l’automne venu, dans la fraîcheur du soir
Les grands vols d’étourneaux, essaims tourbillonnants,
Qui viennent recouvrir les arbres d’un drap noir…


Jacques Bec, Avril 2009
(extrait de variations poétiques. Ed Publibook Paris 2011).



LES VOYAGES


On pourrait penser, à priori, que le thème du voyage ne constitue pas un terreau essentiel de la poésie. Dans la réalité et par extension c’est un thème fréquemment traité par les poètes. Pour moiles voyages constituent un puissant facteur de perception, d’inspiration et d’écriture que ce soit sur le plan descriptif et presque anthropologique, sur le plan métaphorique et onirique ou encore sur le plan socio–culturel :

Extraits de Sardaigne

C’est une île, au printemps, en tapis de verdure
De thym et d’argeyras.
Ici gémit le vent, en écho aux tortures
Des mines de Rosas.

L’accueil du châtaignier au visiteur bercé
Par la houle des crêtes
En feuilles déployées qui viennent de percer,
Est un décor de fête.

Les bergers sont les rois au pays des moutons
Et des chevaux sauvages.L’aigle choisit sa proie, le ciel a des festons
De fragments de nuages.…

…J’ai parcouru la grève et vu un horizon
Bousculé par les vagues.
Et, porté par mes rêves, entendu la chanson
De l’île des Nuraghes…

Jacques BEC. Mai 2014..

Extraits de Au Fil Du Nil

Sur le pont du bateau, je regarde l’étoile.
Le soleil est parti vers les tombes des morts.
Les collines sacrées se recouvrent d’un voile
Et le Nil, nonchalant, poursuit sa route au nord…


…Sur le pont du bateau une hirondelle passe,
Elle plane sur nous dans un parfait silence,
Puis reprend brusquement son allure de chasse…
a-t-elle salué, ainsi, notre présence ?


sur le pont du bateau, j’effectue deux voyages :
L’un remonte l’histoire, le second le courant.
Je ne me lasse pas de voir ce paysage.
Semblable à ce qu’il fut et pourtant différent…


Jacques Bec, Juin 2011
(extrait de variations poétiques. Ed Publibook Paris 2011).

Extrait de Le Sens D’un Voyage

…Tous les sens en éveil, j’ai senti cette terre,
Et marché au hasard en remontant le temps.
Ha ! pouvoir retrouver ma secrète atmosphère,
Offrir mes souvenirs au mistral caressant !…


…Il est dur d’arpenter cette terre pesante
De labours englués par l’automne de pluie.
Le pas devient léger, la nature accueillante
Quand le vert apparaît sur le sol aplani…


…Retour vers le passé, voyage dans l’espace…
Je revois en ces lieux des fantômes enfuis…
Ce léger renflement…d’un vieil arbre, une trace ?
Et ce tas de galets, un cabanon détruit ?…


Jacques Bec, Janvier 2013
poème inédit



MEMOIRES


Extraits de Le cimetière

Dans un silence lourd errent les âmes mortes
Au coeur du cimetière,
Et le compte â rebours vient nous ouvrir les portes
Des tombes sous la pierre.

Village intemporel peuplé de souvenirs
ouverts aux visiteurs,
Il parle d’éternel, provoque les soupirs
Et fait jaillir les pleurs. …

…L’avenir incertain induit bien sûr la crainte
Pour nos vies en suspend…
On perçoit, du destin, peser sur nous l’étreinte
De ce qui nous attend.

Qui pourrait être sourd à ces cris du passé
Pour peu que l’on écoute ?
Si le silence est lourd, l’âme des trépassés
Revient croiser nos routes.

Elle marche un instant active la mémoire
Et nous parle d’hier.
Repart subitement enfouir son histoire
Au coeur du cimetièèe…

Jacques Bec Poème inèdit 2015.

Extraits de Il y a eu

Il y a eu beaucoup de cris
Poussés sous forme de poèmes,
Beaucoup d’auteurs, beaucoup d’écrits
Qui concluaient "puisque je t’aime"…

Il y a eu beaucoup de vœux
Formés pour ce que l’on espère,
Beaucoup de mots devenus vieux
Lorsque après ça, venait la guerre

Et puis un jour cessait la guerre,
On conjurait enfin les peurs.
Combien faut-il de cimetières
Pour accéder au temps des fleurs ?…

…Il y a eu l’été si court
Qui fut vécu tout en puissance.
S’effacent vite les beaux jours
Qu’on vit en pleine jouissance.

Le temps s’enfuie, voici l’automne
Qui est déjà bien avancé.
Pourquoi serait-il monotone:
La jeunesse est dans nos pensées…

…Plus tard l’hiver prendra la suite
Et nous vivrons dans le silence
Le monde au loin, prendra la fuite
Nous préparant à notre absence.

Et puis après, les souvenirs
De nous seront entretenus.
Nos descendants, dans un sourire,
diront peut être : "il y a eu"…

Jacques Bec 2015 poème inédit 2015

Le sens et le devenir de nos vies, les souvenirs, tout ce qui est constitutif de notre histoire et de notre identité, sont bien évidemment, à mes yeux et dans ma tête, des sources constantes d’inspiration.

Les incidents et accidents de la vie, le rapport au passé sont autant d’occasion pour le poète adulte de jeter un regard parfois lucide parfois désenchanté, parfois angoissé, sur sa vie et son vécu affectif personnel qu’il laisse voir de façon plus ou moins implicite :

Parents

On les a vus jeunes parents,
Passe le temps, tout cela change.
Et face à nous, vieux, trébuchants
C’est un présent qui nous dérange.


Les souvenirs sont émouvants,
Soudain cela devient étrange.
On les revoit jeunes parents,
Passe le temps, tout cela change.


Vertes années loin des vendanges,
Ah! nous étions insouciants.
Passe le temps, tout cela change.
Quand c’est la fin, agonisants
On les revoit jeunes parents…


(En hommage à mon père)
Jacques Bec, Février 2013

Extrait de Années Cinquante

J’ai, au fond de mes yeux, l’image évanescente
Du printemps de ma vie, une époque lointaine
Aux contours indécis et pourtant si présente.
Moment de changement et d’espérance humaine,
De souvenirs émus et d’échos de musiques,
De mille petits faits, de visions oniriques.


Enfants, que reste-t-il de nos années cinquante ?…

…Un spoutnik était né et prenait son envol,
Le milieu artistique oeuvrait aux temps nouveaux.
Un saxo débridé jouait un rock en roll.
A Paris, Boris Vian animait ses caveaux
Et donnait au roman une nouvelle flamme,
Puis Bardot apparu et « Dieu créa la femme » …


Enfants, que reste-t-il de nos années cinquante ?…

Jacques Bec, Août 2012
poème inédit



Jacques Bec | Tel : 00 33 (0)491483463 | mobile : 00 33 (0)686471312 | contact@poesie–jacques–bec.fr

conception artistique BirdtreeBlue concept